Nutrition

descriptive image

Avoir un cancer n’oblige pas à se priver du plaisir de la table. Cuisiner pour soi ou pour les autres peut tout à fait rester un moment agréable et de partage. La plupart du temps, seule une légère adaptation des repas habituels est nécessaire.


Pour l'essentiel, ce qui est important c’est de manger équilibré, en suivant peut-être un peu plus strictement les principales recommandations alimentaires. Il faut donner à son corps tout ce dont il a besoin, et éviter les aliments qui peuvent produire ou renforcer des effets du traitements.


Évitez à tout prix les régimes stricts qui peuvent provoquer des manques de certains aliments et vous affaiblir, voire avoir des effets négatifs sur votre santé ou votre traitement. 


On parle beaucoup ces derniers temps du jeûne intermittent, car des études sur les souris ont montré des effets positifs sur le cancer. Mais ce n’est pas démontré chez l’homme et ce n’est généralement pas recommandé, car les conséquences peuvent être très négatives. Si vous souhaitez le pratiquer, il est indispensable de le faire sous contrôle médical, et de faire un bilan sanguin avant de commencer.


Si vous avez des nausées et que cela est possible, n’hésitez pas à demander à un proche qu’il prépare vos repas afin de ne pas être au contact des odeurs de cuisine avant de manger.


Nous vous proposons ici des recommandations personnalisées et adaptées à votre traitement. N’hésitez pas à consulter un diététicien/ne ou participer à des ateliers nutrition organisés par votre hôpital ou association. 


Vous trouverez ici aussi des idées recette au quotidien avec l’association UniLaSalle, qui organise également des ateliers culinaires adaptés au cancer et à chaque effet secondaire.

Comment manger équilibré ?

Filtres applicables :

Pour manger équilibré, il faut prévoir des menus sur la semaine avec  tous les types d’aliments, dans des proportions qui correspondent au besoin du corps. Pour ça, ce n’est pas la peine de peser chaque plat au gramme, il suffit de suivre quelques grands principes. 

  • Faire au moins 3 repas par jour
  • Eviter de grignoter entre les repas
  • Varier les types de plats et d’aliments sur toute la semaine
  • Miser sur les légumes et les fruits 
  • Manger tranquillement (plus de 20 minutes par repas)
  • Boire principalement de l’eau et en abondance
  • Eviter l’alcool, sauf ponctuellement et avec modération
  • Ne pas manger trop salé ni sucré
  • Limiter les aliments trop gras


Combiné à une activité physique modérée mais régulière, ces principes sont globalement valables pour tous et pour tous les traitements. Vous trouverez ci-dessous des conseils nutrition plus précis et adaptés au vôtre.



Les compléments alimentaires sont-ils utiles contre le cancer ?

Filtres applicables :

Les compléments alimentaires sont-ils utiles contre le cancer ?


Aucun complément alimentaire n’a jamais guéri du cancer, il faut faire très attention avec ce qu’on peut vous proposer.  De plus, certains aliments sont incompatibles avec le traitement (voir “Quels aliments éviter”), comme le jus de pamplemousse avec les anti-aromatases.


Dans tous les cas, il faut en parler avec votre médecin pour être sûr qu’il ne peut pas y avoir d’interactions.


La Fondation contre le cancer belge a réalisé un guide des compléments alimentaires très bien fait.


Un guide plus complet des plantes et leur effets sur le cancer est également disponible ici (en anglais malheureusement).


Que manger sous hormonothérapie ?

Filtres applicables :
Hormonothérapie

Sous hormonothérapie, il va falloir s’adapter à des changements similaires à ceux de la ménopause. Il ne s’agit pas d’un changement important ou d’une diminution de l’alimentation, il faut juste s’assurer d’avoir une alimentation équilibrée et éviter les excès et se motiver pour une activité physique modérée mais régulière. Tout cela permettra de ne pas perdre de muscle et de conserver plus de graisse.


Pour réduire les bouffées de chaleur, on évitera plus particulièrement le gras, les plats épicés et pimentés, le gingembre. Il faudra s’assurer de boire beaucoup d’eau, en commençant par un grand verre de bon matin.


Attention au soja, et ses dérivés (laits, yaourts, plats végétariens, etc.). On peut en manger, mais en petite quantité et pas tous les jours et surtout pas en complément alimentaire (pilule). En effet, le soja contient des phyto-oestrogènes et peut réduire l’effet de  l’hormonothérapie. L’utilisation du soja en prévention du cancer ou pour éviter la récidive hors hormonothérapie est possible mais n’est pas encore démontré.


Les produits laitiers ne sont pas mauvais, mais peuvent augmenter leurs effets chez les personnes sensibles à la lactase.


Pour les os, on recommande souvent des suppléments de Calcium et de vitamine D, même si leur effet ne semble pas important lors des études et qu’ils peuvent augmenter légèrement les risques cardiovasculaires.


Voici une vidéo plus complète de Rose-up sur l’ensemble des recommandations spécifiquement avec l’hormonothérapie :

Quels aliments éviter avec le Tamoxifène ?

Filtres applicables :
Tamoxifène

Il n’y a pas de problème avec aucun aliment de temps en temps.

Par contre il faut éviter les compléments alimentaires ou de prendre régulièrement les aliments suivants : 

  • Mélisse
  • Actée
  • Chardon Marie
  • Curcuma

Ce serait dommage car ils pourraient réduire l’efficacité du traitement.


Quels aliments éviter avec les anti-aromatases ?

Filtres applicables :
Anti-aromatase

Il n’y a pas de problème avec aucun aliment de temps en temps.

Par contre il faut éviter les compléments alimentaires ou de prendre régulièrement les aliments suivants : 

  • Pamplemousse
  • Réglisse
  • Curcuma
  • Fenouil
  • Gingembre
  • Millepertuis
  • Gingko
  • Harpagophytum
  • Passiflore
  • Levure de riz rouge

Ce serait dommage car ils pourraient réduire l’efficacité du traitement ou augmenter les effets secondaires.


La couverture de

>

vous accompagne

Autour de moi

Cette carte est en cours de construction : actuellement seuls les sites liés à la Ligue contre le cancer sont affichés.
Écrit par
Olivier Fabre
Validé par
Publié le
14/10/2021

Questions & Conseils de patients

S'informer

Des informations pour comprendre son traitement et ses effets
hormonotherapie post-cancer
Vivre avec l'hormonothérapie
hormonotherapie tamoxifene anti-aromatase
Diététicien/ne

A l'avenir, il sera possible de se connecter pour pouvoir :

  • Conserver un contenu favori
  • S'abonner à des newsletters     personnalisées
  • Recevoir des évènements près     de chez vous
  • Poster des commentaires et     des questions
fermer

Votre mutuelle est à vos côtés dans votre lutte contre le cancer.

Nous pouvons vous fournir des informations plus détaillées sur les garanties offertes par Malakoff Humanis si vous êtes l'un des 10 millions de français couverts par leur offre santé.

Si vous le souhaitez, précisez ici votre mutuelle :

fermer