Emprunter après un cancer

descriptive image

Le cancer est passé, vous avez des nouveaux projets et voici venu le moment de demander un prêt pour pouvoir le concrétiser... et les difficultés commencent.

Souvent, malheureusement, il va falloir se battre pour l'obtenir ou ne pas payer des surprimes importantes à l'assurance. Alors voici les armes qui sont à votre disposition :

Le droit à l'oubli

Depuis le 14 février 2017, 10 ans après la fin des traitements du cancer, il n'est plus nécessaire de le dire à votre assurance ou banque et s'ils ont déjà eu l'information, ils n'ont pas le droit de la tenir en compte. Les 10 ans commencent à la fin des traitements dits actifs, c'est-à-dire de type chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie (masectomie). L'hormonothérapie et la chirurgie reconstructrice, ainsi que le trastuzamab (Herceptin) ne compte pas dans ce délai.

Voici une vidéo de l'INCa qui explique plus en détail le droit à l'oubli : 

Que faire avant 10 ans ?

Avant ce délai, il existe une convention entre l'Etat et les assureurs qui s'appelle AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Cette convention a une grille de référence. Pour chaque type de cancer, il y a un délai plus court après lequel il n'est pas nécessaire (ni recommandé) de déclarer son cancer à son assureur ou banquier.

Pour les cancers du sein, ce délai est de :

  • 1 an pour la plupart des cancers in situ
  • 7 ans pour la plupart des cancers infiltrants
  • Consultez le détail de la grille de référence pour vous assurer que vous correspondez bien à ces situations.

Il y a des conditions supplémentaires pour que la convention s'applique : il doit s'agit d'un prêt immobilier ou professionnel inférieur à 320.000€ et le prêt doit se terminer avant votre 71e anniversaire.

Vous pouvez vous faire aider et conseiller sur ce sujet par le service AIDEA de la Ligue contre le Cancer. Aidéa est un service anonyme, gratuit et confidentiel, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h, en composant le n° 0 800 940 939 puis tapez 2.

La Ligue contre le cancer peut vous aider dans ces démarches. Vous trouverez une carte ci-dessous des services proposés près de chez vous.

Pas de filtres proposés

Et si je n'ai pas le droit à l'oubli ?

Filtres applicables :

Dans ce cas, ça va sans doute être laborieux. Vous devez déclarer votre cancer à votre assureur et à votre banquier et vous rencontrerez souvent des réponses génées et des refus sans trop d'explications.

Ne baissez pas les bras, il est toujours possible de trouver des solutions. Le problème se centre généralement sur l'assurance du prêt, mais vous n'avez pas d'obligation de prendre celle de la banque. Cherchez des alternatives, faites jourer la concurrence, contactez de nombreu

Le site Réassurez-moi propose un comparateur d'assurances en tenant en compte le risque de santé et dispose d'une fiche spécifique sur le cancer du sein.

La couverture de

>

vous accompagne

Autour de moi

Cette carte est en cours de construction : actuellement seuls les sites liés à la Ligue contre le cancer sont affichés.
Sources
Écrit par
Olivier Fabre
Validé par
Publié le
20/10/2021

Questions & Conseils de patients

Agir

Des propositions pour être acteur de votre santé

Se faire aider

Les professionnels et associations à votre service

S'informer

Des informations pour comprendre son traitement et ses effets

A l'avenir, il sera possible de se connecter pour pouvoir :

  • Conserver un contenu favori
  • S'abonner à des newsletters     personnalisées
  • Recevoir des évènements près     de chez vous
  • Poster des commentaires et     des questions
fermer

Votre mutuelle est à vos côtés dans votre lutte contre le cancer.

Nous pouvons vous fournir des informations plus détaillées sur les garanties offertes par Malakoff Humanis si vous êtes l'un des 10 millions de français couverts par leur offre santé.

Si vous le souhaitez, précisez ici votre mutuelle :

fermer